Actualités du ministère

Activités ludiques et personnes âgées: Le Ministère du Tourisme et des Loisirs soutient les opérateurs privés

03 / 05 / 2021


La Direction des Loisirs a organisé, le jeudi 29 avril, un atelier portant appui aux acteurs du secteur, à l’effet d’une prise en compte efficiente de leurs préoccupations.
Une cinquantaine d’associations et ONG en charge des activités ludiques des personnes âgées, ainsi que des centres de loisirs, ont participé, le jeudi 29 avril, à l’annexe du Ministère du Tourisme et des Loisirs, à l’Immeuble Nour Al Hayat, au troisième Atelier annuel d’appui audit secteur, initié par la Direction des Loisirs. Dont le premier responsable, Dr Emmanuel Tizié Gala Bi, vise selon l’esprit et la lettre des consignes du plan annuel validé par le Ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana, à renforcer les capacités des acteurs privés des loisirs, sonder leurs préoccupations et les fédérer en vue de l’émergence d’un faîtière crédible et représentative. Toute chose qui a trouvé un écho favorable auprès des opérateurs qui
déclineront, sous peu, le bureau d’une Fédération.
L’incidence recherchée étant, vu l’élan de l’industrie touristique ivoirien, de ne pas laisser le pan des Loisirs à la traîne. Eu égard au lifting de la stratégie « Sublime Côte d’Ivoire » qui fait des activités ludiques et du divertissement, un levier important. Aussi, représentant le Ministre du Tourisme et Loisirs, Mme Marie-Brigitte Odou, Conseiller technique, a-t-elle révélé : « Il convient de constater que, malgré l’engagement pris par le Gouvernement ivoirien de faire des Loisirs un facteur déterminant du bien-être social, traduit par de nombreuses activités en la matière, sur le terrain, des insuffisances demeurent encore dans
le cadre de sa réglementation, de sa valorisation et de sa promotion ». Elle met à l’index, notamment, la formation efficiente des animateurs, spécifiquement en ce qui concerne les personnes âgées. Celles-ci pour lesquelles, la Direction des Loisirs entrevoit une discrimination positive, ou, pour paraphraser Dr Gala Bi, « une justice distributive des ressources ». à juste titre, selon les vœux exprimés, l’an dernier, par des associations chargées des loisirs des personnes du 3 e âge, des kits de jeux pétanque qui est l’un de leurs loisirs préférés.
Au sortir de cet Atelier auquel ont pris part plusieurs Directions du Ministère, dont la Direction des activités touristiques (DAT), il est envisagé un modus operandi innovant pour délivrer des agréments aux opérateurs des centres de loisirs en phase avec l’ambition de « Sublime Côte d’Ivoire », en harmonie avec la vision de « La Côte d’Ivoire Solidaire ». Qui entend ériger le loisir en droit légitime pour les populations et non en privilège.