Actualités du ministère

Les promoteurs et la tutelle ensemble pour booster le secteur

08 / 05 / 2019


La salle de conférences du Stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Plateau a été le théâtre d’un atelier de concertation entre la Direction des Loisirs du Ministère du Tourisme et des Loisirs et une trentaine de promoteurs privés de centres de loisirs, le mercredi 8 mai 2019. 
Pour Dr Gala Bi Tizié Emmanuel, Directeur des Loisirs, « Cet atelier visait à sensibiliser lesdits acteurs sur l’importance d’une collaboration durable avec le Ministère en charge des Loisirs. De façon spécifique, il s’est agi, entre autres, d’échanger avec ces promoteurs sur les modes d’organisation et de fonctionnement de leurs structures; de répertorier leurs activités et de relever les difficultés auxquelles ils sont confrontés ». 
Aussi, pour le représentant du Ministre Siandou Fofana du Tourisme et des Loisirs, Pascal Mahan, l’Inspecteur Général dudit Ministère, si « Le loisir est l'activité que l'on effectue durant le temps libre dont on peut disposer, sans contrainte », il participe ainsi et tout aussi, de l’épanouissement personnel et collectif. C’est pourquoi,  dans le droit fil de la mise en œuvre de la stratégie nationale du développement de l’écosystème touristique, « Sublime Côte d’Ivoire », impulsée par le Ministre Siandou Fofana, « la seconde mamelle que constitue le secteur des loisirs », devrait être boostée. Et ce, dans un savant dosage d’initiatives publiques et privées. D’où la joie de l’Inspecteur Général de voir se tenir cet atelier de concertation, aux fins d’évaluer le défis des offres ivoiriennes en matière de loisirs. Quant à Mme Aka, Directrice des Affaires Juridiques du ministère, face aux différentes interrogations des opérateurs, elle s’est appesantie sur le devoir de se conformer aux exigences légales et réglementaires. Lesquelles font, toutes aussi, l’objet de 9 réformes contenues dans « Sublimes Côte d’Ivoire » et vont de pair avec les 9 projets structurants de la même stratégie dont plusieurs volets tels que les parcs d’attraction, les centres aérés et autres casinos et espaces de divertissement relèvent des Loisirs.
Il importe de noter qu’après avoir été lancé, en 2016, la rencontre périodique entre la tutelle et les opérateurs privés des loisirs, en est à sa 2e édition. Ainsi des espaces de jeux et activités ludiques pour enfants aux clubs équestres et sports nautiques ou de danse, en passant par les salles de fitness et machines à sous et autres jeux vidéos, les promoteurs d’espaces de loisirs présents ont salué l’initiative de l’atelier, en appelant de tous leurs vœux de voir leur secteur éclore durablement avec la montée en puissance de l’industrie touristique et ludique, sous la houlette du Ministre Siandou Fofana.